Problème 5 – Dégradation et destruction des milieux aquatiques

Mise en contexte

Les milieux aquatiques renferment de multiples ressources essentielles à la survie et des composantes indispensables aux habitats de plusieurs espèces, dont l’humain. Ils interfèrent sur le climat, participent aux processus et à l’équilibre de nombreux écosystèmes et alimentent les aquifères. Les milieux aquatiques sont notamment employés par les populations humaines de la zone des bassins versants du Saguenay pour assurer l’approvisionnement en eau potable, la gestion des eaux usées, l’hygiène environnementale, la lutte contre les incendies, l’entretien d’aménagements horticoles et les productions végétales et animales, les procédés industriels, la production hydroélectrique, les transports maritimes et terrestres, la récréation et la pratique de rituels et de traditions.

Problématique et enjeu

Par le biais d’aménagements ou de modifications apportées à leur dynamique par l’homme, les milieux aquatiques subissent plusieurs pressions directes et indirectes pouvant menacer la pérennité des services écologiques et des usages anthropiques qui leur sont associés.

Un cadre légal et réglementaire ainsi que différents moyens sont mis de l’avant pour éviter cela, toutefois ces mesures n’immunisent pas de tout danger de dégradation et de destruction. Ce faisant, la biodiversité est le principal enjeu pouvant être menacé par la dégradation et la destruction des milieux aquatiques.

Autres articles pouvant vous intéresser